L'Observateur du Fonds mondial est un média indépendant qui publie des reportages, des analyses et des éditoriaux au sujet du Fonds mondial. Pour recevoir des explications fiables et crédibles concernant le cadre réglementaire, les pratiques et les procédures du Secrétariat, des informations privilégiées sur les réunions du Conseil d'administration du Fonds mondial, des articles décrivant l'impact et le rôle du Fonds dans les pays, abonnez-vous à notre bulletin bimensuel gratuit.

Pour éviter que votre système de messagerie ne traite les numéros de l'Observateur du Fonds mondial qui vous seront envoyés comme du courrier indésirable, vous devrez ajouter l'adresse gfo-newsletter@aidspan.org à votre liste d'expéditeurs approuvés. Si vous n'êtes pas certain de la procédure à suivre, adressez-vous à votre administrateur système ou à la personne responsable du support technique.

July 2020

La plupart des pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre ont fait état de faibles taux d'absorption des subventions du Fonds mondial au cours des périodes d'allocation passées. Une analyse de l'absorption et une comparaison des décaissements réels avec les montants budgétisés, dans 12 pays d'Afrique francophone,...

1 juil 2020
ANALYSE ET COMMENTAIRES

Le Bureau de l'Inspecteur général a audité pour la première fois l'assistance technique et le renforcement des capacités du Fonds mondial et a constaté que les structures de gouvernance du Secrétariat en matière de renforcement des capacités et d'assistance technique conduisent à un suivi limité, en particulier...

1 juil 2020
ANALYSE ET COMMENTAIRES

June 2020

Édition courante GFO

Le Bureau de l'Inspecteur général (BIG) a effectué un audit des processus de gestion du recouvrement du Fonds mondial, visant à fournir une assurance raisonnable sur l'efficacité des processus et des contrôles permettant d'identifier, de résoudre, de suivre et de rendre compte des montants des subventions du Fonds mondial résultant de dépenses non conformes. Le BIG a identifié des lacunes dans l'identification et la notification des montants potentiellement recouvrables et dans l'initiation du processus de recouvrement et a donc qualifié le processus de recouvrement de "partiellement efficace". Le BIG a également souligné des lacunes dans le non-respect par les équipes pays du Fonds mondial des politiques et procédures liées au processus de recouvrement.

1: ANALYSE

Afin de garantir aux citoyens leur droit à la santé, la plupart des pays ont adopté diverses mesures, telles que des restrictions de mouvement, des couvre-feux et des mesures de verrouillage pour contenir la propagation de COVID-19. Cependant, la manière dont certains pays mettent en œuvre ces mesures de confinement suscite des inquiétudes en matière de droits humains. Le Fonds mondial a fourni une note d'orientation à ses responsables de la mise en œuvre des subventions afin de s'assurer qu'ils respectent les droits humains dans la lutte contre COVID-19. Cependant, même dans les pays soutenus par le Fonds mondial, il existe des préoccupations en matière de droits de l'homme : l'utilisation excessive de la force et des traitements humiliants par les autorités, qui prétendent que les gens violent les mesures destinées à contenir la propagation du virus.

2: COMMENTAIRE

Le TRP vient de publier un rapport qui donne un éclairage technique sur les 45 premières demandes de financement soumises à la fenêtre de mars 2020. Le TRP se félicite des progrès réalisés dans le domaine du SRPS et des droits humains, mais exprime des réserves quant à par l'insuffisance d’orientations stratégiques et le manque de vision à long terme pour assurer la pérennité des investissements du FLM. Le TRP demande que les subventions visent des résultats plus ambitieux à la lumière de l'augmentation des allocations. Cet article analyse les recommandations du TRP et les met en perspective avec les défis rencontrés sur le terrain lors du processus d'élaboration des demandes de financement.

3: ACTUALITE

Le Bureau de l'Inspecteur général a audité pour la première fois l'assistance technique et le renforcement des capacités du Fonds mondial et a constaté que les structures de gouvernance du Secrétariat en matière de renforcement des capacités et d'assistance technique conduisent à un suivi limité, en particulier lorsque les partenaires sont multilatéraux. En outre, le Secrétariat ne dispose pas de politiques, de procédures et d'outils adéquats pour lancer, mettre en œuvre et contrôler le renforcement des capacités et l'assistance technique. Le rapport comprend deux mesures de gestion convenues, dont la date limite est fixée à juin 2021.

4: ANALYSE ET COMMENTAIRES

La plupart des pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre ont fait état de faibles taux d'absorption des subventions du Fonds mondial au cours des périodes d'allocation passées. Une analyse de l'absorption et une comparaison des décaissements réels avec les montants budgétisés, dans 12 pays d'Afrique francophone, suggèrent que les pays n’utiliseront pas pleinement leur allocation 2017-2019, bien qu'il y ait d'énormes déficits de ressources. Comme il ne reste que sept mois de mise en œuvre pour la plupart des subventions dans ce cycle de mise en œuvre, il incombe aux pays de s'attaquer aux goulets d'étranglement de l'absorption dans leur contexte.

5: ANALYSE ET COMMENTAIRES

Des enquêtes récentes du Fonds mondial et des réseaux nationaux d'organisations de lutte contre le sida en Afrique de l'Est montrent que la pandémie COVID-19 a perturbé la prestation des services de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. La pandémie a également perturbé l'engagement des circonscriptions et le développement des demandes de financement en Afrique anglophone. Les pays doivent concevoir des approches nouvelles et innovantes en matière de prestation de services afin de garantir une mise en œuvre continue des programmes.

6: ACTUALITE