1. COMMENTAIRE
4 Apr 2020
Le nouveau calendrier des demandes de financement comprend 3 fenêtres de demande supplémentaires

Dès le 4 mars 2020, le Fonds mondial a publié sur son site internet la première note d’orientation sur le Covid 19 dans lequel il reconnaissait la menace grave que cette épidémie représentait, en particulier pour les pays les plus vulnérables. En tant qu’acteur majeur de la santé mondiale, et pourvoyeur d’importantes subventions visant à renforcer les systèmes de santé des pays récipiendaires, le Fonds mondial indiquait les priorités de financement : la protection des professionnels de santé, à la communication à destination des populations touchées, au maintien des services essentiels, à la coordination de la chaîne d’approvisionnement, à la reconstitution rapide des stocks, à la désinfection du matériel et à la gestion des déchets.

Les pays étaient alors invités à évaluer la disponibilité de leurs financements non consommés pour les réallouer rapidement à l’chat de consommables et d’équipements nécessaires à la riposte au Covid 19. En cas de consommation totale, le Fonds mondial accepte des reprogrammations rapides, jusqu’à hauteur de 5% de la subvention totale, et ce pour les activités suivantes :

A ce jour, et selon le dernier bilan sorti le 31 mars, 31 pays et 2 subventions régionales (l’OCAL en Afrique et la subvention de réponse d’urgence au Moyen-Orient) ont bénéficié de ces réallocations pour un montant total de 25 millions de dollars.

Dans la section désormais spécifiquement consacrée à la réponse au Covid 19, le Fonds mondial détaille la liste des pays bénéficiaires de ces mesures. Il ajoute que presque tous les pays ont utilisé les fonds disponibles liés à des économies dans leurs subventions, et qu’ils n’ont jamais atteint les 5% autorisés. Le Fonds mondial s’attend à recevoir encore une douzaine de demandes dans les jours à venir.

Par ailleurs, en cette année de renouvellement des financements, de nombreuses voix se sont élevées pour signaler que les processus de dialogue pays et d’élaboration des requêtes de financement seraient perturbées par le Covid. Dans sa Déclaration lors du Comité stratégique, tenu de manière virtuelle les 26 et 27 mars, la circonscription africaine avait demandé officiellement à ce que des mesures de souplesse soient proposées aux pays. En cause, la mobilisation des directions de lutte contre les épidémies et des différentes directions transversales (médicaments, laboratoire) dans la préparation des plans de contingence, et le rapatriement en urgence de tous les consultants qui accompagnaient les CCM dans l’élaboration des requêtes vers leurs pays d’origine.

Après d’intenses discussions qui ont inclus les circonscriptions, les membres du conseil d’administration et ceux du TRP, la décision a été rendue mardi 31 mars : de nouvelles fenêtres ont été ajoutées afin de laisser aux pays des opportunités supplémentaires de déposer leur demande dès que ces dernières sont prêtes.  Aujourd’hui les fenêtres suivantes sont disponibles :

 

Par ailleurs, toutes les équipes pays ont fait preuve de compréhension et de souplesse après la réception des premières demandes le 23 mars, laissant quelques jours aux CCM pour répondre à leurs questions et améliorer leur copie.

 

Le point d’information publié le 31 mars donne également des informations sur les ressources mises à disposition e particulier pour continuer d’assurer les services en matière de dépistage et de traitement des patients. Une note spécifique, inspirée des recommandations de l’OMS, a été publiée concernant le paludisme, une autre concernant la chaîne d’approvisionnement et les risques associés au Covid est également disponible sur le site. Enfin, un document résumant les principaux messages délivrés par le Fonds mondial concernant le soutien aux systèmes de santé et la continuité des soins pour les patients affectés par les 3 pandémies ont été élaborés et mis à la disposition du public.

Des points d’informations réguliers sont publiés sur la page consacrée au Covid 19.

 

Leave a comment