Explorer un modèle de surveillance

 

Figure 1 : Le réseau d'échange de pratiques Africa Health Watch est un exemple de modèle de meilleures pratiques actuellement testé sur le terrain.

En collaboration avec des partenaires dans les pays, Aidspan adapte les meilleures pratiques en matière de surveillance à des contextes nationaux particuliers.

Nous tenons compte des réussites et des échecs d'autres organisations travaillant sur la transparence et la responsabilisation, en veillant à ce que l'aide parvienne sans difficultés aux bénéficiaires et produise les meilleurs résultats possibles.

En améliorant notre manière de partager les meilleures pratiques en matière de surveillance et en demandant aux institutions de rendre des comptes, nous élaborons un modèle que les organisations du monde entier pourront reprendre pour s'assurer que les sommes affectées aux programmes de santé sont dépensées de manière ciblée et efficace afin de produire les meilleurs effets possible.

Pourquoi établir des modèles de bonnes pratiques en matière de surveillance ?

1. Pour montrer comment les organisations peuvent mettre au point des systèmes avancés pour suivre les flux d'aide dans leurs pays

2. Pour montrer l'intérêt qu'ont les observateurs à renforcer leurs capacités d'analyse, à utiliser des méthodes efficaces de visualisation des données et à améliorer la qualité du compte rendu de leurs recherches et de la présentation de leurs résultats

3. Pour encourager dans les pays la participation au suivi des programmes de santé dans le monde, y compris en ce qui concerne le financement.

4. Pour examiner la meilleure façon de mesurer l'impact de l'aide extérieure sur les systèmes de santé.