Les CCM peuvent contribuer à renforcer le système de santé

8. COMMENTAIRE
13 Sep 2019
Une étude sur l’ICN du Togo confirme que les pratiques de bonne gouvernance peuvent contribuer à renforcer le système de santé

Contribuer à nourrir la recherche sur les ICN
Les contributions de cette recherche sont de trois ordres : théoriques, méthodologiques et managériales.

Sur le plan théorique, cette recherche contribue à améliorer la compréhension du concept de l’instance de coordination nationale (ICN), qui constitue une nouveauté et une originalité dans le système de santé.
En termes méthodologiques, l’approche mixte, fondée sur l’analyse approfondie des pratiques et des « interprétations » des acteurs au fonctionnement du CCM Togo et sur l’analyse de trois questionnaires autoadministrés (Questionnaire pays, Questionnaire personnel de santé et Questionnaire membres du CCM) a permis d’augmenter la fiabilité et la validité interne des résultats sur les données primaires.

Sur le plan managérial, cette étude peut amener les gestionnaires du système de santé à une prise de conscience rapide en matière du renforcement du système de santé dans les pays dont la faiblesse et la fragilité sont grandissantes. L’étude montre que quel que soit l’environnement, il existe des principes et des bonnes pratiques qui peuvent être déployés par les décideurs pour le renforcement du leadership et de la gestion sanitaires dans les pays à faible revenu à l’image du Togo. Ces principes sont les suivants: (i) le leadership qui est vital pour atteindre les objectifs du Développement Durable (ODD); la redevabilité des dirigeants et des gestionnaires sur les résultats obtenus ; (ii)  une gestion axée sur les solutions qui doivent être pratiques et simples et les progrès seront contrôlés dans la durée ; (iii) une gestion intégrée des questions relatives au secteur de la santé, déclinée dans les plans de développement des ressources humaines ; (iv) la flexibilité et la souplesse dans la gestion des programmes dans une visée d’améliorations constantes des résultats; (v) la planification active des ressources humaines qui sont le fondement (nombre de gestionnaires, compétences, systèmes d’appui et environnement de travail ), en tenant compte des buts et des aspirations ainsi que des ressources disponibles au niveau national et (vi) la coordination et l’harmonisation de toutes les ressources disponibles, internes et externes.

La stratégie d’évolution des CCM, lorsqu’elle sera appliquée à l’ICN du Togo, offrira une opportunité supplémentaire d’accélérer le renforcement du système au travers des ICN. L’axe « liens » encourage en effet une meilleure intégration des discussions et des relations des ICN avec le reste des instances décisionnaires du Ministère de la Santé. Pour ce faire, le Ministère de la Santé du Togo devra parvenir à une unicité d’action des financements en matière de coordination applicable partout en ciblant le Programme 5 (renforcement du système de santé) du PNDS (2017- 2022). Il semble qu’envisager une migration du CCM Togo vers une instance de coordination unique et robuste au ministère de la santé prenant en compte les financements des autres partenaires, serait judicieux. Il sera décisif d’apprendre à les transposer à grande échelle de manière « Pratico pratique », bref quitter la théorie pour la pratique


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment