Le Secrétariat déploie un nouveau programme d’orientation pour les ICN

3. NOUVELLES
2 May 2017
Le programme comporte à la fois des composantes en ligne et face à face

Le pôle chargé des instances de coordination nationale au Secrétariat du Fonds mondial a mis au point un nouveau programme d’orientation normalisé pour les ICN, en étroite collaboration avec le projet LMG (leadership, management et gouvernance) d’USAID. Ce programme a pour objet d’améliorer les résultats des instances de coordination nationale en dotant leurs membres des connaissances et des compétences dont ils ont besoin pour s’acquitter efficacement de leur rôle et de leurs responsabilités.

Suite au déploiement de l’évaluation de l’admissibilité et des résultats durant le cycle de financement 2014/2016, le Secrétariat du Fonds mondial a identifié la nécessité d’un programme d’orientation standard pour les membres des instances de coordination nationale.

L’évaluation de l’admissibilité et des résultats repose sur un ensemble de critères minimaux auxquels toutes les instances de coordination nationale doivent satisfaire pour pouvoir prétendre aux financements du Fonds mondial. Après avoir procédé à cette évaluation, guidée par un consultant externe, toutes les ICN doivent élaborer un plan d’amélioration des résultats en fonction des conclusions de l’évaluation.

Dans leurs plans d’amélioration, de nombreuses instances de coordination nationale ont indiqué avoir besoin d’une procédure de formation et d’orientation pour leurs membres. La grande majorité d’entre elles ont par ailleurs sollicité l’assistance technique du Secrétariat du Fonds mondial et des partenaires techniques pour cette formation.

Outre la collaboration avec le projet LMG, la mise au point du programme d’orientation a également bénéficié de contributions de la part du projet Grant Management Solutions d’USAID, de l’agence allemande pour la coopération internationale (GIZ), de l’Alliance internationale contre le VIH/sida, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et d’autres départements du Fonds mondial (communautés, droits et genre, accès au financement, systèmes résistants et pérennes pour la santé, équipe chargée de la communication et équipe chargée des technologies de l’information).

« Nous sommes particulièrement satisfaits, parce qu’à nos yeux, c’est un projet qui nous a directement été demandé par les instances de coordination nationale », déclare Grainne Mc Daid, du pôle ICN du Secrétariat du Fonds mondial. « Il y a souvent une grande rotation de personnel au sein des instances de coordination nationale, et il est vraiment important que tous les membres connaissent leur rôle et sachent ce qu’on attend d’eux. Nous espérons que ce programme normalisé allègera une partie du fardeau des secrétariats des ICN à cet égard. »

Seize modules

Le programme d’orientation comporte huit modules de base, qui seront obligatoires pour tous les membres d’ICN. Il y a également deux modules pour les membres de comités, et six modules thématiques, lesquels sont optionnels.

Modules de base :

  • Module 1 – Introduction
  • Module 2 – Notions de base sur le Fonds mondial
  • Module 3 – Notions de base sur l’ICN
  • Module 4 – Gouvernance de l’ICN
  • Module 5 – Structure de l’ICN et fonctions
  • Module 6 – Modèle et cycle de financement du Fonds mondial
  • Module 7 – Suivi stratégique
  • Module 8 – Être un membre d’ICN efficace

Modules supplémentaires pour les membres de comités :

  • Module pour les membres du comité exécutif
  • Module pour les membres du comité de suivi stratégique

 

Modules thématiques (optionnels) :

  • Systèmes de santé résistants et pérennes
  • Droits de l’Homme
  • Genre
  • Populations clés
  • Systèmes et ripostes communautaires
  • Changement climatique dans la santé

« Nous espérons que cette plateforme est flexible et pourra s’adapter », commente Mme Mc Daid. « Notre intention est d’y ajouter d’autres modules thématiques à l’avenir. » Le pôle ICN compte ajouter un module sur le nouveau code de conduite des instances de coordination nationale (en cours d’élaboration), ainsi qu’un module sur la pérennité et la transition. Étant donné que des sujets comme la transition peuvent ne pas avoir la même pertinence pour toutes les instances de coordination nationale, les modules thématiques sont optionnels, de sorte que chaque ICN puisse décider lesquels s’appliquent le plus à son cas.

Le programme d’orientation comporte à la fois des composantes en ligne et face à face. La partie en ligne a lieu en premier, tous les membres de l’ICN devant suivre les modules sur la plateforme iLearn d’apprentissage en ligne du Fonds mondial. La version anglaise des modules en ligne est disponible sur le site Web du Fonds mondial, la traduction française est quant à elle en passe d’être terminée.

Une fois le volet en ligne terminé, les participants passent à une procédure de formation en face à face facilitée par un consultant international mis à disposition par le pôle ICN. « Le volet face à face a pour but de donner vie à ce qu’ils ont appris dans les modules en ligne », explique Mme Mc Daid. « Il s’agit de mettre la théorie en pratique. »

En septembre 2016, le pôle ICN a identifié et formé un groupe de 13 consultants expérimentés chargés de prendre en charge la composante face à face.

Les modules en ligne prendront 10 à 35 minutes chacun, et la formation en face à face prendra environ 5 à 6 jours (deux jours pour tous les membres de l’ICN, suivis d’un jour et demi pour les membres du comité exécutif et de deux jours pour les membres du comité de suivi stratégique).

Le programme vise principalement les membres d’instances de coordination nationale, mais il est également pertinent pour les secrétariats et les comités des ICN, pour les consultants (prestataires d’assistance technique) qui travaillent avec les ICN et d’autres parties prenantes désireuses d’en savoir plus sur les procédures des instances de coordination nationale.

D’après Phillipa Tucker, cofondatrice et directrice de la recherche et de la communication à AIDS Accountability International (AAI), la méthode, le contenu et la durée du programme d’orientation sont excellents, et le programme est du reste crucial pour l’amélioration des résultats des ICN sur tous les plans. « AAI soutient pleinement cette initiative du pôle ICN du Fonds mondial », assure Mme Tucker. AAI dirige depuis 2009 un projet de renforcement des ICN et fait partie du groupe de travail du pôle ICN du Fonds mondial, un comité consultatif informel qui se réunit généralement deux fois par an à Genève.

AAI a plaidé avec succès auprès du pôle ICN en faveur de l’inclusion de la société civile au sens large (pas uniquement de membres d’ICN ou de membres d’ICN représentant la société civile) dans l’initiative du programme d’orientation. « Cela sera un moyen critique de renforcer les capacités et l’appropriation de l’ICN au niveau des pays », affirme Mme Tucker. « La formation d’organisations de la société civile qui ne font pas partie de l’instance de coordination nationale sur la manière dont celle-ci fonctionne garantira une plus grande redevabilité et un impact accru auprès des personnes qui vivent avec les maladies ou qui sont touchées par elles. »

Cependant, d’aucuns s’inquiètent de ce que le programme d’orientation puisse favoriser certaines circonscriptions par rapport à d’autres et consolider davantage la dynamique de pouvoir au sein des instances de coordination nationale. « Les membres n’ont pas tous les mêmes niveaux de compétences en informatique ni le même accès à Internet, les difficultés à suivre la formation en ligne pourraient dès lors marginaliser certains membres des ICN », explique Olive Mumba, directrice exécutive de l’EANNASO. Mme Mumba suggère que le département du Fonds mondial chargé des questions liées aux communautés, aux droits et au genre pourrait, au travers de son initiative stratégique, être en mesure d’apporter son soutien pour préparer les représentants des communautés et de la société civile au programme.

Aidspan a appris du pôle ICN qu’il existe une version hors ligne des modules de formation, qui peut être mise à la disposition des instances de coordination nationale sur clé USB pour les membres qui en auraient besoin.

Le pôle ICN compte déployer le programme de manière échelonnée en 2017 et début 2018. Des essais ont déjà été effectués pour certaines parties du contenu au Timor-Leste, après quoi le Kosovo a été le premier pays à terminer le programme. La Mongolie est le prochain pays pour lequel le déploiement est confirmé. Selon les informations fournies à Aidspan par le pôle ICN, les commentaires sur les premières phases de mise en œuvre du programme sont jusqu’à présent très positifs. En 2017, le pôle ICN espère former environ 15 instances de coordination nationale d’avril à juin, 16 de juillet à septembre et 10 d’octobre à décembre. Il vise ensuite à proposer la formation à 13 autres ICN durant le premier trimestre 2018.

Aidspan compte continuer de faire rapport sur le programme d’orientation, notamment en fournissant des témoignages de membres d’instances de coordination nationale et d’autres parties prenantes au fur et à mesure du déploiement du programme.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment