Le Fonds mondial publie des informations relatives aux allocations pour la période 2017/2019

1. NOUVELLES
20 Dec 2016

Après avoir informé les pays éligibles de leurs allocations pour la période 2017/2019 (voir l'article de l’OFM dans ce numéro), le Secrétariat a publié sur son site web un document (en anglais) indiquant la liste complète des allocations.

Le document indique l'allocation totale pour chaque pays, ainsi que le montant indicatif pour chaque maladie (c'est-à-dire la répartition par programme). Dans ses lettres d'attribution, le Secrétariat a indiqué aux pays concernés qu'ils pouvaient proposer des modifications à cette répartition. Il a également encouragé les pays à inclure dans leurs demandes de financement des interventions transversales visant à soutenir des systèmes de santé résistants et pérennes (RSS). Le montant destiné au RSS n’apparaît pas dans la répartition par programmes. En fait, le financement des interventions RSS doit venir des montants indiqués dans les lettres d'allocation pour le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Il y avait 10,3 millions de dollars disponibles pour les allocations par pays. Voir le tableau 1 pour plus de détails sur la façon dont ce montant a été calculé.

Tableau 1: Calcul du montant disponible pour les allocations pays pour la période 2017/2019 ($ US)
Poste
Solde (en Mrd $)
Résultats de la 5ème reconstitution annoncés le 17 sept. 2016
12,9
Moins Ajustement de 0,89 milliard de dollars pour tenir compte des taux au comptant au 22 sept. 2016
12,02
Moins Ajustement de 1,12 milliard de dollars pour l'assistance technique et autres conditions des donateurs
10,9
Moins Coûts d'exploitation du Fonds mondial de 0,9 milliard de dollars
10,0
Plus 1,1 milliard de dollars de fonds non utilisés prévus pour la période d’allocation 2014/2016
11,1
Moins 0,8 milliard de dollars réservés aux investissements à effet catalyseur
10,3
   

Lors de la période précédente (2014/2016), 14,82 milliards de dollars étaient disponibles pour les allocations. Cependant, il faut être prudent lorsque l'on compare les deux périodes d’allocation. Il faut d’abord tenir compte du fait que les allocations pour la période 2014/2016 constituaient une transition du système de ‘rounds’. Par ailleurs, sur ce total de 14,82 milliards de dollars, 5,5 milliards de dollars représentaient des fonds existants non dépensés au début de la période d'allocation. Les allocations 2017/2019 ne comprennent que 1,1 milliard de dollars de fonds non-utilisés de la période d'allocation précédente. L'autre différence majeure tient au fait que pour la plupart des pays, les allocations pour la période 2014/2016 ont fini par couvrir une période de quatre ans, alors que les allocations 2017/2019 ne couvrent que trois ans.

Le tableau 2 montre comment les allocations pour la période 2017/2019 sont réparties par maladie.
Tableau 2: Allocations pour la période 2017/2019, par maladie
Maladie
% du total
Montant de l’allocation (en Md de $)
VIH
49.50%
5.1
Paludisme
32.00%
3.3
TB
18.40%
1.9

Total

100.00%

10.3

Les totaux ont été arrondis et exp liquent des différences

Ceci est très proche de la répartition idéale du portefeuille telle que déterminée par le Conseil d’administration (50% au VIH , 32% au paludisme, 18% à la TB). Il convient toutefois de noter que les répartitions entre programmes proposées aux pays ne sont données qu'à titre indicatif. Les pays peuvent demander un changement dans leur répartition. Cela pourrait affecter la répartition globale du portefeuille.

Les tableaux 3 et 4 présentent la répartition par région de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et par région du Fonds mondial, respectivement.

Tableau 3: Allocations pour la période 2017/2019, par région de l'OMS
Régions de l’OMS
Montant de l’allocation (en Md de $) % du total
Afrique                                    $7.44 b 
                                     72.2%
Méditerranée orientale
$0.53 b
5.1%
Europe
$0.30 b
2.9%
Amériques
$0.31 b
3.0%
Asie du Sud-Est
$1.33 b
12.9%
Pacifique occidental
$0.40 b
3.8%
Total
$10.25 b
100.0%
 
Tableau 4: Allocations pour la période 2017/2019, par région du Fonds mondial
Régions du Fonds mondial
Montant de l’allocation (en Md de $ )
% of total
Afrique centrale
$0.56 b
5.5
Europe de l’Est et Asie centrale
$0.30 b
2.9
HI Afrique 1
$2.07 b
20.3
HI Afrique 2
$3.04 b
29.8
HI Asie
$1.71 b
16.8
Amérique latine et Caraïbes
$0.31 b
3.0
Moyen Orient et Afrique du Nord
$0.28 b
2.7
Asie du Sud-Est
$0.28 b
2.7
Africa australe et orientale
$0.97 b
9.5
Afrique de l’ouest
$0.71 b
7.0
Total
$10.43 b
100.0%
 

Remarque: Les totaux des tableaux 2, 3 et 4 devraient être identiques, soit 10,3 milliards de dollars, mais il y a quelques différences mineures. Certaines divergences, mais pas toutes, sont dues au fait que les chiffres ont été arrondis. Le temps imparti pour rédiger cet article ne nous a pas permis d’expliquer les autres écarts. Nous suggérons donc que le lecteur (a) considère que les montants donnés dans cet article sont approximatifs et (b) que le lecteur consulte le document du Fonds pour les chiffres officiels. Une partie du problème réside dans le fait que le Fonds a indiqué des montants en dollars américains et d'autres en euros et n'a pas tenté de convertir les euros en dollars. Il a donc été difficile d'additionner les allocations pour obtenir des totaux par maladie et par région. Sur l'avis du Secrétariat du Fonds mondial, nous avons utilisé un taux de change de 1,12 dollar pour 1 euro. Il s'agit du taux au comptant en vigueur le 22 septembre 2016, juste après la fin de la Conférence sur la reconstitution des ressources.

Dans le tableau 5, nous fournissons une liste des 10 allocations les plus importantes, ainsi qu'une comparaison avec ce que ces pays avaient reçu pour la période 2014/2016. Nous mettons en garde contre le fait de tirer trop de conclusions de la comparaison, pour les raisons exposées ci-dessus. Le tableau 6 présente la liste des 10 allocations les plus faibles.

Tableau 5: Les 10 allocations les plus importantes pour la période 2017/2019, avec le montant des allocations pour la période 2014/2016 pour chaque pays.

Rang
Pays
Région du Fonds mondial
Allocation 2017/2019 (en Md de $)
Allocation 2014/2016 (en Md de $)
1
Nigeria
HI Afrique 1
660,686,133
 
1,137,314,849
2
Tanzanie
HI Afrique 2
579,595,776
632,547,564
3
RDC
HI Afrique 1
526,986,425
701,418,878
4
Mozambique
HI Afrique 2
502,881,708
450,276,363
5
Inde
HI Asie
500,000,000
850,000,000,
6
Zimbabwe
HI Afrique 2
483,980,512
477,653,142
7
Ouganda
HI Afrique 2
465,057,044
420,990,516
8
Malawi
Afrique australe et orientale
450,475,140
574,342,956
9
Ethiope
HI Afrique 2
375,608,887
591,183,361
10
Kenya
HI Afrique 2
355,631,851
495,374,013
 

Tableau 6: Les 10 allocations les plus basses pour la période 2017/2019, montrant l'allocation 2014/2016 pour chaque pays

Rang
Pays
Région du Fonds mondial
Allocation 2017/2019 (en Md de $)
Allocation 2014/2016 ( en Md de $)
1
Montenegro
Europe de l’Est et Asie centrale
623,771
n/a
2
Serbie
Europe de l’Est et Asie centrale
1,230,153
n/a
3
Gabon
Afrique centrale
1,397,245
5,336,611
4
Albanie
Europe de l’Est et Asie centrale
1,638,134
6,006,282
5
Belize
Amérique latine et Caraïbes
1,916,278
4,504,323
6
Egypte
Moyen Orient et Afrique du Nord
2,058,336
18,095,158
7
Costa Rica
Amérique latine et Caraïbes
2,120,098
4,883,405
8
Algérie
Moyen Orient et Afrique du Nord
2,312,936
6,533,577
9
Ile Maurice
Asie du Sud-Est
2,487,917
5,128,597
10
Panama
Amérique latine et Caraïbes
2,685,892
7,812,375
 

Dans les tableaux 5 et 6, les montants pour la période 2014/2016 sont tirés de la base de données d'allocation d’Aidspan ‘Portal Workbench’ (accessible à partir de la page d'accueil d'Aidspan).

Dans un communiqué de presse, le Fonds mondial a déclaré que les programmes nationaux dont le financement augmentent par rapport aux niveaux de financement de 2014/2016 se voient allouer une somme en moyenne 15% plus élevée par rapport aux niveaux de dépenses actuels et prévus. « Les financements vont davantage aller aux programmes nationaux dont la charge de morbidité liée au VIH, à la tuberculose et au paludisme est grave ou critique, à l’Afrique subsaharienne, aux pays ayant de forts taux d’infection au VIH parmi les femmes et les filles, aux pays fortement touchés par la tuberculose multirésistante et aux 15 pays les plus touchés par le paludisme », a indiqué le Fonds mondial.

 

Share |