GMS, important prestataire d’assistance technique relative au Fonds mondial, fermera ses portes en septembre

5. NOUVELLES
30 Aug 2017
Aucun successeur n’a été annoncé à ce jour

Le projet Grand Management Solutions (GMS) d’USAID, important prestataire d’assistance technique dans le contexte du Fonds mondial, prendra fin en septembre. GMS a pour objet d’améliorer le fonctionnement des subventions du Fonds mondial – principalement au moyen d’assistance technique urgente et à court terme – dans le but d’accroître l’efficacité des interventions de prévention, de prise en charge et de traitement du VIH, de la tuberculose et du paludisme. 

 

 

Aucune annonce n’a encore été faite sur l’éventuel lancement par USAID d’un projet similaire à GMS pour la fourniture d’assistance technique relative au Fonds mondial.

Le financement du projet GMS provient des 5 pour cent que les États-Unis retiennent de leur soutien au Fonds mondial et mettent à disposition d’USAID à des fins de prestations d’assistance technique relative au Fonds mondial. La première phase du projet GMS a été mise en œuvre de 2007 à 2012, après quoi le contrat de GMS a été reconduit pour une seconde phase couvrant la période d’octobre 2012 à septembre 2017.

GMS englobe 29 organisations partenaires, dont Management Sciences for Health (MSH) est le partenaire principal, et celui qui signe les contrats avec USAID. GMS a des partenaires internationaux, régionaux et sous-traitants. Parmi les partenaires internationaux (six au total) figurent Pact et l’Alliance internationale contre le VIH/sida. Curatio International Foundation, Oasis Financial and Management Services et Fundación Plenitud sont trois des douze partenaires régionaux, et Euro Health Group et Results in Health sont deux des dix partenaires sous-traitants.

D’après son site Web, GMS emploie au moins 25 personnes.

En juin 2017, GMS avait fourni de l’assistance technique à des récipiendaires de 61 pays et soutenu des subventions d’une valeur de plus de 2,5 milliards de dollars. Durant la deuxième phase, GMS a aidé 91 récipiendaires principaux et sous-récipiendaires à mettre en place ou renforcer leurs structures et procédures organisationnelles.

GMS a également contribué à renforcer le fonctionnement des instances de coordination nationale, notamment a) en les aidant à satisfaire aux critères d’admissibilité pour pouvoir présenter des propositions au Fonds mondial et b) en améliorant leur gouvernance et leur suivi stratégique.

En outre, GMS a mis au point différents outils qui resteront des ressources utiles pour les récipiendaires de subventions du Fonds mondial et les parties prenantes après la fin du projet, parmi lesquels les tableaux de bord de gestion des subventions, un outil de gestion des sous-récipiendaires et un tableau de bord régional. Les tableaux de bord de gestion des subventions étaient initialement connus sous le nom de « tableau de bord des instances de coordination nationale ». Ils ont plus tard été adaptés à l’intention des récipiendaires principaux (« tableau de bord des récipiendaires principaux »), d’où le terme générique de « tableau de bord de gestion des subventions ». GMS a également mis au point un tableau de bord de synthèse pour les instances de coordination nationale.

D’après le programme BACKUP Health de l’Agence allemande pour la coopération internationale, le projet GMS développe depuis 2013 des tableaux de bord de gestion des subventions en collaboration avec le Secrétariat du Fonds mondial et la société informatique allemande SAP. En juillet, la lettre d’information de BACKUP a rapporté qu’un événement de transfert des tableaux de bord avait eu lieu à Dakar (Sénégal) du 15 au 19 mai 2017, axé sur la suite de tableaux de bord et les méthodes d’introduction de ceux-ci. Les applications, supports et orientations relatifs à l’utilisation des tableaux de bord de gestion des subventions ont été transférés aux consultants, aux partenaires d’assistance technique et au personnel du Secrétariat du Fonds mondial. Cet événement faisait partie d’une série d’activités organisées par GMS pour assurer la pérennité de ses outils et approches une fois le projet terminé. BACKUP Health est l’un des partenaires d’assistance technique qui ont participé à l’événement. Selon sa lettre d’information, BACKUP Health continuera à soutenir l’introduction des tableaux de bord auprès des récipiendaires principaux et des instances de coordination nationale, dans le cadre de ses services d’assistance technique destinés à améliorer les résultats des subventions.

Étant donné que GMS était un important prestataire d’assistance technique relative au Fonds mondial, Aidspan a demandé à l’agence USAID si elle comptait mettre en place une autre entité chargée de prendre la relève de GMS. L’équipe du Bureau de communication sur le VIH/sida d’USAID s’est limitée à répondre que « le gouvernement des États-Unis reste déterminé à aider les pays à réaliser leurs stratégies nationales de lutte contre les maladies et les cibles de leurs subventions. Nous finançons de multiples activités de lutte contre les trois maladies et de renforcement des systèmes de santé. »

Pouvons-nous nous attendre à une annonce d’USAID concernant un successeur à GMS dans le courant du mois de septembre ? Aidspan n’a vu aucune indication dans ce sens. Compte tenu du climat politique actuel aux États-Unis, rien n’est sûr. Par ailleurs, dans la mesure où GMS a organisé des événements de transfert de ses outils, notamment du tableau de bord de gestion des subventions, on pourrait en conclure que tout successeur sera bien différent.

De plus amples informations sur les activités de GMS sont disponibles sur le site www.gmsproject.org.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment