Aidspan publie son nouveau plan stratégique pour 2016-2018

3. ARTICLES COURTS
13 Jan 2016
Le plan se fonde notamment sur un audit externe effectué à la mi-2015
Aidspan publie son nouveau plan stratégique pour 2016-2018 (à télécharger sur la page d’accueil de notre site). Ce plan est le résultat d’une réforme menée par le Conseil d’administration d’Aidspan. (Le lien vous dirige vers la version abrégée de ce plan. Pour obtenir la version complète, vous pouvez écrire à info@aidspan.org)
 
La décision du Conseil d’administration de réformer Aidspan, 13 ans après sa création en 2002 lorsque le Fonds mondial a été mis en place, est motivée par plusieurs facteurs, dont : (a) les évolutions dans le paysage des donateurs, dans les systèmes de santé de nombreux pays et au sein du Fonds mondial ; (b) les conclusions d’une évaluation externe de l’organisation en juin 2015 ; et (c) les contraintes financières auxquelles l’organisation fait face.
 
Lors de sa réunion à la fin août 2015, le Conseil a décidé que l’organisation devait continuer à exister mais sous une forme plus réduite et avec des objectifs plus recentrés. Le processus de réforme entraîne des changements au sein du Conseil, dans les structures de management et dans les domaines d’intervention, ainsi que dans le budget. Aidspan, dont le nom est reconnu comme observatoire indépendant du Fonds mondial, fournira plus d’analyses pénétrantes en optimisant les ressources, des analyses qui touchent aux questions clés d’un système de santé en évolution, le tout avec un budget plus limité.  
 
Le Conseil d’administration a approuvé ce plan stratégique durant sa réunion du 24 novembre 2015, tenu à Nairobi, au Kenya. Le plan sera mis en œuvre en plusieurs phases.
 
La mission d’Aidspan demeure inchangée : être un observatoire efficace du Fonds mondial au niveau global et au niveau des pays en fournissant une information critique, des analyses et des commentaires sur l’évolution de ce Fonds.
 
La stratégie comprend trois objectifs qui sont les suivants :
 
  1. Une amélioration des politiques, des procédures, des structures et  de l’efficacité du Fonds mondial résultant d’une évaluation critique d’Aidspan
  2. Un Fonds mondial plus transparent avec des données plus précises, complètes et accessibles.
  3. Aidspan, une organisation solide et durable.
 
Le but de ce plan est d’avoir un impact positif sur les opération du Fonds mondial d’ici 2018.
 
En avant-propos du plan stratégique, Ida Hazinka, la présidente du Conseil, affirme que durant la dernière décennie, Aidspan a démontré la nécessité de mieux suivre et analyser le Fonds mondial. Depuis 2011, dit-elle, Aidspan a apporté des critiques constructives au niveau du Secrétariat et du Conseil concernant les politiques, les processus et les évolutions au niveau des pays.
 
« Cette stratégie est une étape clé – la preuve que nous tirons des leçons de notre expérience », affirme Ida Hazinka. Pour chaque objectif, le plan stratégique identifie des domaines d’intervention spécifique. Ils sont détaillés dans le tableau ci-dessous.
 

Tableau: Domaines d’intervention spécifique pour chaque objectif stratégique

Objectif stratégique
Domaines d’intervention spécifique
Objectif 1 Une amélioration des politiques, des procédures, des structures et  de l’efficacité du Fonds mondial résultant d’une évaluation critique d’Aidspan
 
1.1
Efficacité des processus de financement, des mécanismes d’assurance et des structures de gouvernance et de gestion au niveau global et au niveau des pays
1.2
Soutien du Fonds mondial pour prolonger l’impact dans les pays qui ne bénéficient plus de l’aide du Fonds mondial
1.3
Efficacité des politiques et des processus pour renforcer l’implication des populations clés au niveau des pays, la réponse aux inégalités de genre et à la violence et les droits de l’homme dans la lutte contre les trois maladies.
1.4
Efficacité du Fonds à encourager le financement national pour aller vers plus de durabilité
Objectif 2: Un Fonds mondial plus transparent avec des données plus précises, complètes et accessibles
 
2.1
Un niveau accru de transparence des documents du Fonds.
2.2
Disponibilité des données de qualité au niveau des pays pour une mise en oeuvre efficace des subventions et une bonne évaluation des investissements du Fonds
2.3
Collaboration avec experts et organisations sur la transparence et les données de qualité..
Objectif 3: Aidspan, une organisation solide et durable
 
3.1
Améliorer la gouvernance et la capacité de surveillance du Conseil d’administration. 
3.2
Renforcer les structures, les systèmes et les processus de management..
3.3
Mobilisation efficace des ressources financières.
 
Le plan stratégique identifie trois paramètres qui contribueront au succès de la stratégie : (1) Un accent fort mis sur les alliances stratégiques et les collaborations ; (2) Une utilisation renforcée des médias et des outils numériques ; et (3) une organisation dynamique qui sait s’adapter et apprendre. Pour chaque domaine d’intervention, le plan identifie trois activités principales pour les trois prochaines années. Par exemple, alors que le produit phare d’Aidspan en matière de communication – la lettre d’information de l’Observateur du Fonds mondial – continuera à publier des actualités sur le Fonds de manière régulière, une publication trimestrielle fournira des analyses plus approfondies sur certains sujets.
 
D’autres activités importantes prévues sont les suivantes:
 
  • Evaluer dans quelle mesure les entités de surveillance dans les pays augmentent l’efficacité et la transparence ;
  • Evaluer l’impact des politiques du Fonds mondial dans le renforcement des systèmes de santé;
  • Evaluer la stratégie et les politiques adoptées par le Fonds concernant les pays en transition;
  • Enquêter sur l’impact du retrait du Fonds mondial sur les anciens pays bénéficiaires, particulièrement sur les populations clés;
  • Mettre en évidence les lacunes en matière d’information et de documents qui devraient être rendus publics par le Fonds à tous les niveaux et ;
  • Evaluer les efforts du Fonds pour accéder aux données de qualité dans les pays
 
Le plan détaille les réformes de la structure de l’organisation. Il y aura trois domaines opérationnels – l’Analyse politique, la communication, l’administration et les finances – dirigés par des cadres supérieurs qui devront rendre compte au directeur exécutif et soutenus par un groupe d’experts sollicités selon les besoins.
 
Enfin, ce nouveau plan stratégique sera à la base d’une nouvelle stratégie de collecte de fonds dont l’objectif est de réunir près de 3,3 millions de dollars pour les trois prochaines années.
 

Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment