224 millions de dollars de subventions approuvés en novembre

9. ARTICLES COURTS
17 Dec 2015
Pour la première fois, un bailleur extérieur a été utilisé pour une initiative du registre des demandes de qualité non financées
En novembre 2015, le Conseil d’administration du Fonds mondial a approuvé 224 millions de dollars de financement pour 22 subventions émanant de notes conceptuelles soumises par 14 pays et une organisation régionale. Le Conseil a suivi les recommandations du Comité d’Approbation des Subventions et du Comité Technique d’Examen.
Sur 224 millions de dollars, 16 étaient consacrés au financement d’encouragement. De plus, le Fonds mondial a placé des interventions s’élevant à 40 millions de dollars dans le registre des demandes de qualité non financées. Voir le tableau pour plus de détails.
Pour la première fois, une initiative du registre des demandes de qualité non financées (UQD) a été financée par une source externe au Fonds mondial.
La plupart des approbations pour les composantes individuelles ont concerné des montants relativement bas. Le Bénin, avec trois composantes couvrant quatre subventions, a reçu 70 millions de dollars, soit beaucoup plus que n’importe quel autre pays.
 
Tableau: Financement par subvention approuvée par le Fonds mondial en novembre 2015 (en $ million)
Pays
(composante)
Nom de la subvention
Récipiendaire Principal
Financement approuvé
Part du financement d'encouragemet
Ajouté au registre des demandes de qualité non financées
Existant
Nouveau
Total
Arménie (VIH)
ARM-H-MOH
Ministère de la Santé
0.7 m
3.2 m
3.9 m
NEANT
5.0 m
ARM-H-MEA
Mission East
NEANT
1.7 m
1.7 m
Azerbaidjan (VIH)
AZE-H-MOH
Ministère de la Santé
3.6 m
6.3 m
9.9 m
NEANT
NEANT
Biélorussie (VIH)
BLR-H-RSPCMT
Rep. Scientific Practical
Center of Medical Technology
 
1.7 m
12.0 m
13.7 m
NEANT
0.2 m
Biélorussie (TB)
BLR-T-RSPCMT
0.4 m
11.9 m
12.3 m
NEANT
NEANT
Bénin (VIH)
BEN-H-BENPLNS
Ministère de la Santé
23.0 m
NEANT
23.0 m
NEANT
NEANT
BEN-H-PlanBen
Plan Benin
2.4 m
5.3 m
7.7 m
Bénin (Paludisme)
BEN-M-PNLP
Ministère de la Santé
8.5 m
25.3 m
33.5 m
9.0 m
NEANT
Bénin (TB)
BEN-T-PNTUB
Ministère de la Santé
1.5 m
4.9 m
6.4 m
0.4 m
NEANT
Côte d'Ivoire (Malaria)
CIV-M-SCI
Ministère de la Santé
9.5 m
4.4 m
13.9 m
NEANT
20.9 m
Rép. Dominicaine (TB)
DOM-T-MSPAS
Ministère de la Santé
0.6 m
7.8 m
8.4 m
NEANT
NEANT
Salvador (TB)
SLV-T-MOH
Ministère de la Santé
0.2 m
9.8 m
10.0 m
NEANT
NEANT
Gabon (TB)
GAM-T-NLTP
Ministère de la Santé
NEANT
3.9 m
3.9 m
NEANT
NEANT
Gambie (TB)
GMB-T-NLTP
Ministère de la Santé
1.3 m
6.7 m
8.0 m
0.4 m
NEANT
Régional (VIH)
QRA-H-HIVOS
ICW Latina
NEANT
4.3 m
4.3 m
NEANT
NEANT
Jamaica (VIH)
JAM-H-MOH
Ministère de la Santé
0.3 m
14.9 m
15.2 m
NEANT
NEANT
Paraguay (TB)
PRY-T-AVA
Alter Vida
0.4 m
5.6 m
6.0 m
NEANT
NEANT
Tadjikistan (TB)
TJK-T-HOPE
Projet HOPE
4.7 m
8.6 m
13.3 m
NEANT
NEANT
TJK-T-RCTC
Republican Center of TB Control
NEANT
4.7 m
4.7 m
Timor-Oriental (TB)
TLS-708-G04-T
Ministère de la Santé
0.6 m
4.2 m
4.8 m
0.9 m
NEANT
Timor-Oriental (HIV)
TLS-H-MOH
Ministère de la Santé
3.9 m
0.4 m
4.3 m
NEANT
NEANT
Viêtnam (Malaria)
VNM-M-NIMPE
National Institute of Malariology, Parasitology & Entomology
2.8 m
12.5 m
15.3 m
4.8 m
13.5 m
TOTAUX
66.1 m
158.1 m
224.2 m
15.5 m
39.6 m
Les subventions au Bénin, Côte d’Ivoire et Gabon étaient exprimées en euros et ont été converties en dollars au taux de change de 1.0720.
Les écarts dans les totaux sont dûs aux arrondis.
En plus des 224 millions de dollars, le Conseil a approuvé 31,3 millions pour la composante VIH du Zimbabwe, constituée de 25,3 millions de financement d’encouragement et de 6,2 millions pour soutenir la fourniture d’ARV pédiatriques et d’autres initiatives associées. Le Zimbabwe qui a été un des premiers candidats du NMF n’a pas eu l’opportunité de requérir un financement d’encouragement. L’instance de coordination nationale a donc été autorisée à soumettre une demande de financement issue spécifiquement de l’enveloppe de financement d’encouragement.
Les initiatives pédiatriques sont financées par la Children’s Investment Fund Foundation. Les initiatives que cette organisation soutiendra faisaient partie du registre des demandes de qualité non financées.
En raison des risques présumés, l’octroi de financement pour la Jamaïque a été accompagné d’une condition spéciale dans le formulaire de confirmation de la subvention demandant l’envoi d’un rapport annuel détaillé respectant les engagements d’absorption des produits de santé, y compris la gestion et les dépenses d’antirétroviraux.
Le Conseil a également approuvé des exceptions aux politiques existantes pour faciliter la gestion des subventions dans les environnements opérationnels difficiles, comme en Iraq, Palestine, Syrie et Yémen (voir l’article en anglais).
Subvention régionale
La subvention régionale gérée par ICW (International Community of Women Living with HIV/AIDS) Latina vise à « positionner les femmes vivant avec le VIH dans 11 pays d’Amérique Latine en tant que populations clés afin de contenir et lutter contre le VIH et leur donner un rôle à part entière de défenseuses des droits de l’homme dans leur communauté ».
Les stratégies du programme incluent (a) un plaidoyer au niveau régional et national, comprenant l’élaboration d’un outil en ligne pour identifier les régulations et politiques liées aux droits des femmes vivant avec le VIH ; (b) un renforcement des capacités pour les femmes vivant avec le VIH. Cette dernière a pour conséquence le développement d’un guide méthodologique qui met l’accent sur la violence contre les femmes, les droits de l’homme et l’exercice de la citoyenneté et des ateliers de leadership transformationnel pour le réseau ICW Latina.
Financement pour les populations clés et réduction des risques dans les approbations de subventions contre le VIH
Les activités pour les populations clés étaient comprises dans huit composantes VIH. Les activités pour les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes dans quatre, celles pour les usagers de drogue dans quatre, les travailleuses du sexe dans trois, les prisonniers dans trois et les personnes transgenre dans deux.
L’Arménie prévoit de fournir de la méthadone dans et à l’extérieur des prisons. En Azerbaïdjan, les programmes de remplacement de seringue seront renforcés. En Biélorussie, la thérapie de substituion aux opiacés et les programmes de remplacement de seringue feront partie des activités fournies.
Parmi les stratégies incluses dans les subventions VIH du Bénin, il y a (a) des programmes sur la violence à caractère sexuel et la lutte contre les barrières juridiques à travers un plaidoyer et (b) la fourniture de soutien pychologique, légal et économique à travers du micro-crédit aux personnes vivant avec le VIH, aux orphelins, aux enfants vulnérables et aux populations clés.
L’une des stratégies identifiées dans le rapport est le développement d’approches innovantes pour toucher les jeunes femmes et les filles.
Les principaux points du financement contre le paludisme
Le Conseil a approuvé des financements additionnels mineurs pour deux composantes paludisme qui avaient déjà été approuvées sous le NMF : le Bangladesh et la Côte d’Ivoire. Pour la subvention Bangladesh, BGD-M-BRAC, le budget approuvé est passé de 9,7 millions à 9,8 millions de dollars. Pour la deuxième subvention de ce pays, BGD-M-NMCP, le budget approuvé est passé de 15.7 millions de dollars à 15.9 millions. Le CAS a précisé que les montants supplémentaires sont inclus dans les allocations et représentent des réinvestissements de fonds non utilisés durant les subventions du Round 10 et qui n’ont pas été incluses dans le budget total lorsque le Conseil a approuvé les subventions paludisme en juin 2015 dans le cadre du NMF. Selon le CAS, l’instance de coordination nationale a demandé que les montants additionnels soient investis dans des initiatives du registre UQD.
Pour la Côte d’Ivoire, le budget approuvé pour la subvention CIV-M-MOH est passé de de 83.5 millions de dollars à 88.4 millions. L’OFM prévoit de fournir des détails supplémentaires sur cette question dans un prochain article.
Le rapport du CAS indique qu’au Bénin, des vérifications ponctuelles sur un échantillon de 140 commerçants dans les marchés et les rues ont révélé que près de 50% des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine sont contrefaites ou de mauvaise qualité. Etant donné que la majeure partie de la population se fait soigner par le secteur privé, le Bénin va utiliser des économies identifiées dans le budget pour la subvention paludisme pour soutenir les efforts pour lutter contre ce phénomène en impliquant l’agence nationale de régulation et les partenaires comme USAID et l’Initiative du Président américain contre le Paludisme.
Concernant la subvention paludisme du Viêtnam, le Fonds mondial va supprimer les contributions aux salaires d’encouragement à la fin 2015 et ne fournira plus que des indemnités de transport pour les agents de santé originaires des villages, qui sont incontournables dans la détection des nouveaux cas.
Les principaux points du financement contre la tuberculose
Pour le financement TB du Gabon, une stratégie à l’adresse des populations clés implique l’utilisation d’agents communautaires pour fournir un soutien aux patients, y compris un suivi, un service psycho-social et une formation par des pairs pour les agents communautaires. 
Une partie du financement alloué à la composante TB de la Gambie sera utilisé pour des programmes de renforcement des capacités des agents de santé et des techniciens.
Durabilité
Le rapport du CAS décrit de manière succinte les étapes qui ont été franchies dans neuf des 22 subventions pour renforcer la durabilité des programmes soutenus par le Fonds mondial (voir article de l’OFM)
Les informations dans cet article proviennent du rapport du Secrétariat du Comité d’Approbation des Subventions au Conseil (GF-B33-ER18). Ce document n’est pas disponible sur le site du Fonds mondial.

Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment